Europe 2013   Radio Espoir   La vie éternelle   Télé Espoir   Déjeuners   Accueil
International
Pensée du jour
ToutChretien.com
Ce que nous sommes
Ce que nous croyons
Ce que nous faisons
Ministères
Nouvelles
Souvenirs
Témoignages
Membres
Liens
Sondage
Boutique
Don
Tél Écoute Espoir
Camps de l'Espoir
Nous joindre
LA PENSÉE DU JOUR
La sainteté de Dieu (1)

APOCALYPSE 4.1-11 (1524)

Dieu est sans péché. Ses pensées, ses actions et ses motifs sont parfaits. Puisqu’il est saint, il s’oppose à toute iniquité. Il aime le pécheur tout en haïssant le péché.

La sainteté du Père se révèle non seulement dans sa pureté morale, mais aussi dans sa séparation de tout mal. Étant donné qu’il est juste, il ne peut tolérer ou ignorer le péché. Sa justice exige que tout mal soit puni; or, le salaire du péché, c’est la mort (Ro 6.23).

Seule la foi en Jésus-Christ comble le gouffre entre le Dieu saint et l’homme pécheur. Ayant vécu une vie sans péché, le Fils de Dieu est mort afin d’expier, en entier, notre péché et de nous permettre de jouir d’une relation avec le Dieu juste. Puisque notre Père céleste a accepté l’œuvre de Jésus, il invite tous les humains à devenir ses enfants.

Nous devons d’abord reconnaître que nous sommes incapables d’expier nos péchés. Puis nous devons les confesser et en demander pardon à Dieu, en vertu de la rédemption que Christ a opérée en subissant la colère, la condamnation et le jugement de Dieu à notre place. Dieu nous justifie dès que nous recevons Jésus comme Sauveur. Le juge de l’humanité nous déclare innocents. Il accepte la transaction par laquelle son Fils, notre substitut, s’est chargé de notre culpabilité.

Entièrement pardonnés. Revêtus de la justice de Jésus. Enfants du Dieu saint. Voilà les dons que le Père nous offre lorsque nous acceptons Jésus comme Sauveur par la foi. Quand nous lui remettons notre vie, il nous donne la sienne. Y a-t-il meilleur échange?

LA BIBLE EN UN AN : MATTHIEU 11 – 12



La pensée du jour vous est offerte par Ministères en contact





 
Merci de nous faire part de vos commentaires
Consultez la section témoignages