Europe 2013   Radio Espoir   La vie éternelle   Télé Espoir   Déjeuners   Accueil
International
Pensée du jour
ToutChretien.com
Ce que nous sommes
Ce que nous croyons
Ce que nous faisons
Ministères
Nouvelles
Souvenirs
Témoignages
Membres
Liens
Sondage
Boutique
Don
Tél Écoute Espoir
Camps de l'Espoir
Nous joindre
LA PENSÉE DU JOUR
La croix, symbole d’amour suprême

JEAN 10.18 (1579)

Certains portent une croix parce qu’elle symbolise la foi chrétienne, mais il en est peu qui comprennent la profondeur de l’amour qu’elle représente.

La croix est sans doute le mode d’exécution le plus cruel de toute l’Histoire. Avant de crucifier le prisonnier, deux soldats lui fouettaient le dos et le devant au moyen de courroies de cuir munies d’un morceau d’os qui lacérait les chairs. Pas étonnant que Jésus ait eu de la peine à porter sa croix après avoir subi un tel traitement!

Puis les soldats enfonçaient un long clou carré (la forme rajoutait à la douleur) dans les mains ou les poignets du prisonnier. Ils fixaient les chevilles du détenu à la croix au moyen d’un autre clou. Hissant ensuite la croix, ils la laissaient tomber dans un trou creusé dans le sol; le choc produit déchirait encore plus la chair du supplicié. Pour être en mesure de respirer, celui‑ci devait soulever son corps à l’aide de ses chevilles ensanglantées.

Jésus était entièrement Dieu, mais aussi entièrement homme. Il a connu dans son corps les douleurs cruelles que nous ressentirions tous. De plus, il a vécu l’angoisse spirituelle et émotionnelle du rejet de son peuple, du reniement de ses disciples et de l’abandon de son Dieu quand il a été fait péché pour nous (Mt 27.46; 2 Co 5.21). Pourtant, Jésus ne se voyait pas comme une victime; il s’est volontairement offert pour nous (Hé 12.2). Il n’y a pas de plus grand amour que le sien.

Pensez à ce que Jésus a enduré sur la croix pour vous. Quand vous commencerez à saisir l’immensité de son sacrifice, remerciez‑le de son amour sans fin.

 

LA BIBLE EN UN AN : DEUTÉRONOME 18 – 20

Merci de nous faire part de vos commentaires
Consultez la section témoignages